Belgian wine is not dead

A ceux qui lui disent que le vin belge n’existe pas, Régis Risso répond que « Le vin belge n’est pas mort »!

Epicier rural à Anlier, Régis vient de créer deux cuvées originales sous l’étiquette « Belgian Wine is not Dead » avec Michel Crucifix (du domaine du Poirier du loup) et le chocolatier Jean, deux OVNI disponibles depuis le 9 février dernier mais dont il ne reste déjà que quelques bouteilles…

Professeur d’œnologie à l’Institut d’enseignement de promotion sociale d’Arlon, Régis vient de Nice. Avec sa compagne Astrid, originaire d’Angers, ils avaient pour ambition d’un jour atteindre l’Irlande, mais leur itinéraire s’est bizarrement arrêté à Anlier, sur la commune d’Habay en province du Luxembourg. Ils sont en fait tombés amoureux d’une vieille et modeste épicerie des années 50.

Rebaptisée « la Fée verte » car on y vendait autrefois de l’absinthe et que la contrée est riche de contes de fées, l’épicerie propose une gamme de produits bios et équitables dans un décor digne d’un vieux film de l’après-guerre. Au fond du magasin, une porte donne sur une cave où l’on trouve quelques légumes mais surtout des bières et de beaux flacons de vin coups de cœur de Régis, des vins bios ou en biodynamie comme ceux de Zind-Humbrecht ou du Domaine Clavel en appellation Pic Saint-Loup ainsi que des vins de ses anciens élèves qui ont fait le chemin inverse du couple et sont partis s’installer sous des cieux plus cléments.

Au milieu de la petite cave trônent les (déjà) dernières bouteilles étiquetées « Belgian wine is not Dead »! 

« Cela fait effectivement quatre ans qu’on y pensait. Étant en contact régulier avec Michel Crucifix au Poirier du Loup et connaissant la difficulté d’obtenir les sucres avec les pinots noirs du domaine, je lui ai proposé de transformer les défauts du pinot en qualités et de compenser les sucres avec le dosage en champagnisation. L’acidité naturelle des pinots septentrionaux va permettre cet équilibre sucre/acide, la structure tannique est assez légère, on n’a pas les tannins qui sont trop serrés par le froid. On va servir cela comme un champagne et c’est cela qui est vraiment très rigolo, la manière dont on a construit cette cuvée. Et celle en non rosé également, avec le chardonnay cette fois.
J’ai en effet été rejoint dans l’aventure par mon ami Jean-François Vaux, alias Jean le chocolatier, qui cherchait depuis longtemps un crémant non dosé et à qui j’ai donc présenté nos amis du Poirier du Loup. On a décidé de faire un chardonnay non dosé et quand on l’a goûté on a été séduits par le côté sauvage du chardonnay qui n’était vraiment pas typé comme un chardonnay classique. Et l’accord vin et confiserie, que personne n’avait encore osé faire, s’est révélé parfait. »
Le vin est en effet proposé à la dégustation avec des cuberdons…

Si l’aventure est plus que sympathique, elle n’a été réalisée, pour chaque vin, que sur un fût de 100 litres de 2010 dont ne sont finalement sorties que 88 bouteilles dont la moitié sont vendues à la Fée verte à Anlier et l’autre moitié à Habay-la-Neuve est vendue par Jean le chocolatier.

Si vous souhaitez découvrir ces deux bouteilles, vous pourrez trouver encore quelques bouteilles de Pinot effervescent chez Jean (22,5 euros) et du Chardonnay (blanc bien sûr – 15,5 euros) chez Régis, mais elles se vendent comme des petits pains (bios bien sûr) malgré leur prix. Alors : un, deux, trois, partez !

 

Marc Vanel
www.marcvanel.be

Epicerie de la Fée verte – Astrid et Régis Risso
30 Rue de la Comtesse Adèle – 6721 Anlier – Planète Terre
Tél. 063 22 97 36 – http://epicerielafeeverte.blogspot.be/
Ouverture les mercredis, jeudis et vendredi de 10h à 12h et de 16h à 19h ainsi que le samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h

Jean le Chocolatier – Jean-François Vaux
15, rue de l’Hôtel de ville – 6720 Habay-la-Neuve
Tél. 063 572 900 – http://www.jeanlechocolatier.com
Ouvert le mercredi et le vendredi de 14h00 à 18h00 ainsi que le samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h